Compagny Banner

Les créations

Affiche d'A Tire d'Aile, 2020.

À TIRE D’AILE (2020)

Ce corps que tu vois dans la rue,
Le visage creusé par le temps, il n’a pas perdu la brillance,
La malice de son regard.
C’est un enfant qui a grandi malgré lui.
Un enfant qui a accumulé dans sa besace,
souvenirs, sensations, frustrations,
Rêves et émotions.
Il est le fantôme de sa propre existence. Sa peau constitue son autobiographie la plus sincère.
Il lui arrive encore de se perdre dans de longues pensées,
de revivre toutes ses premières fois.
Si ce corps ne peut pas voyager dans le temps, il lui sera toujours possible de s’imaginer une brèche dans le présent.
S’évader le temps d’une danse.

A tire d’aile est une création autour du souvenir, d’anecdote de vie de l’enfance jusqu’à aujourd’hui. Réalisé à partir de conversations, d’entretien auprès de passants dans la rue, et de récits intimes, ce projet prend racine dans la vie quotidienne.

« Je m’interroge sur le temps qui passent car j’ai toujours l’impression qu’il m’échappe. »

Il me tient à cœur au travers de cette création de sublimer l’invisible, l’éphémère, ces détails du quotidien qui nous rendent vivant, et nous remplissent de sensations. Je souhaite travailler avec l’intime, lui donner une dimension dans laquelle chaque spectateur peut se sentir touché.

Je m’inspire du contraste entre l’enfance, cette période où notre potentiel pouvait éclater vers milles directions et la complexité du monde des adultes.

La chorégraphie oscille entre fulgurance et délicatesse, fragilité et résistance. Les corps entrent dans une course contre la montre, et tente de trouver une place.


Les Oiseaux migrateurs

La compagnie Ailes de Cire part tous les étés en vadrouille de ville en ville envahir les rues afin d’y apporter de la joie, et quelques surprises.

Les interprètes vous proposent des déambulations éphémères dans l’espace urbain.

Afin de réussir à nous trouver, suivez nous sur Facebook, Instagram ou dans l’agenda les déambulations à venir.

Clara Compain, spectacle de rue à Toulouse 2020.